ÉCRIVAINS

Christophe Vallée

FRANCE

Shoah, mi vida

Roman

COP_Christophe_Vallée_Shoah_mon_amour_O

Orizzonte Atlantico, 2021

ISBN 9798709471801

En novembre décembre 1944, en l’espace de six semaines, des milliers de juifs de la grande Hongrie de l’époque furent exterminés sur le bord des routes ou jetés dans les bouillonnements du Danube, faute d’argent du régime finissant de l'Amiral Horthy pour les conduire vers les camps de la mort du Nord de l’Europe. Cinquante ans après, une jeune étudiante autrichienne tombe amoureuse d’un jeune français en séjour à Budapest sans se douter qu’ils vont tomber l’un et l’autre dans le piège que l’histoire va leur tendre. Une histoire d’amour tragique sur fond de cette Shoah sans tombe ni sépulture encore méconnue aujourd’hui.

Shoah, mon amour est son premier roman traduit en espagnol.

Un'infanzia rubata

Romanzo

COP_Christophe_Vallée_Un_infanzia_ruba

Orizzonte Atlantico, 2020

ISBN 9798648924437

La questione che in controluce affolla queste pagine - schiettissime, dacché l’autore è quel bambino stesso non più bambino - è quella annosa delle radici del sé; questione affrontata qui, in negativo, a partire dall’abbandono e dal senso indelebile di sospensione e bilico esistenziali che, alla stregua di un destino, assurge a cifra di una vita intera. Sembra suggerire Christophe Vallée che il sé, checché ne predichino le retoriche turboemancipatrici dell’autorealizzazione rampante, si declina anzitutto al passato, e non vi è gloria futura che possa tassellare le crepe di una staffetta storica e affettiva inceppata da un’assenza.

Un’infanzia rubata, romanzo finalista del Premio Letterario Internazionale Indipendente (2019), è la sua prima opera tradotta in italiano.

L'être et le mouvement

Essai

christophe_vallee_l_etre_et_le_mouvement

Éditions universitaires européennes, 2020

ISBN 9786202540827

Lorsque l’être se meut, il engage avec lui la totalité du monde au sein duquel il se meut et qui n’a de sens que par rapport à ce mouvement initial. Le mouvement n’est pas un simple déplacement relevant de la res extensa : il engage mon corps et le corps du monde dans une relation en perpétuel devenir qui n’est jamais fixée. Le lieu de rencontre entre le mouvement de l’être et celui du monde est le corps ancré sur la terre, point d’appui originel, ce dans quoi et ce sur quoi le mouvement prend corps. La terre est bien ce corps, sol d’expérience de tous les corps, sur laquelle le mouvement a lieu en s’éloignant d’elle, qui se meut pour moi dans ma représentation empirique du monde. Le corps est toujours en attente d’un mouvement, d’une mobilité, d’une variabilité ouvrant un espace de jeux de possibilités.La terre est alors ce corps mondain dans la multiplicité des corps humains. Le mouvement et le repos sont relatifs au « Corps-sol » qui fait un avec ma chair corporelle. La corporéité du mouvement de notre vie se manifeste par le fait biologique que le sens de tout mouvement, c’est la vie elle-même dans ses fonctions de conservation, de protection et de reproduction.

Éclats éphémères

Essai

christophe_vallee_eclats_ephemeres.jpg

iPagination Éditions, Paris, 2016.

ISBN 978-2367910550

« On est là dans la confection tranquille, point après point, d’une façon philosophique globale. Mais si c’est du cousu main, ce n’est pas de la petite main. On est d’évidence dans la haute couture. Qu’on se le dise, il existe encore en France de vrais philosophes doublés d’authentiques pédagogues ! Ce sont ces philosophes là qui nous sont utiles. Christophe Vallée en est. Ouvrage à recommander en particulier… à tout esprit souhaitant philosopher sur l’homme, sur sa condition, sur sa relation à l’autre au monde, sur sa créativité essentielle, sur sa capacité à inventer un sens aux choses. »

Patryck Froissart dans la Cause littéraire, 1er novembre 2016

L'amante interdite

Roman

christophe_vallee_amante_interdite.jpg

iPagination Éditions, Paris, 2014.

ISBN 978-2367910338

« Comme cette femme qui à la fois se donne et se refuse, l’Afrique est source de splendeur et objet de mépris sous le regard du colon, sauf lorsqu’il en arrive un, comme le gouverneur, qui va s’agenouiller devant elle et offrir sa vie à leur silence. Au fil de ces vies entrelacées, ce que nous offre cet ouvrage est un petit morceau d’un puzzle historique, littéraire et humain. À nous de reconstituer l’image en utilisant les prismes qui nous sont offerts, factuels et fictionnels, exotiques et poétiques.… C’est ce que peut espérer tout auteur : offrir à ses lecteurs des instants de pur surgissement »

Préface d’Ananda Devi

 

« Le récit est cependant bien conduit, dans un style imagé, enrichi de tableaux somptueux sur les paysages de cette ile de l’océan Indien.… Sous cet angle il s’inscrit comme tant d’autres écrivains dans l’air du temps qui se veut remettre en cause une partie de notre histoire. On retiendra plutôt de ce livre l’évocation d’une belle histoire d’amour contrariée par la vie même de ces acteurs »

Michel David, Académie des sciences d’outre-mer, 2015

Le crépuscule de l'aube,

ou De la Volupté du pouvoir

Roman

christophe_vallee_le_crépuscule_de_l_au

Maurice, 2006.

ISBN 999-03-994-3-3

« Son écriture est à son image : fluide, facile à suivre, captivante, envoûtante, sans jamais tomber dans la flagornerie ni la médiocrité, demeurant toujours enrichissante car pouvant stimuler, chez les lecteurs, d’utiles remises en question et introspection.… Christophe Vallée émerveille son lecteur en raison de sa facilité d’inventer des vies imaginaires avec ce qu’il faut de racines personnelles pour qu’elles soient authentiques sans être lui tout à fait »

 

Yvan Martial, l’Express numéro 497 dans l’Express du 7 mai 2006

L'apparence et la réalité

Essai

christophe_vallee_apparence_et_realite.j

Maurice, 2005.

ISBN 999-03-0-0-9

« Ce que Christophe Vallée veut offrir à ses lecteurs, c’est un art de vivre rationnel. Ce qu’il veut partager avec nous, c’est sa volonté, qui est celle même de tout vrai philosophe : atteindre la raison par la compréhension du réel… C’est dire combien le sens profond du livre de Christophe Vallée est bien au-delà de son simple mode d’apparition ! »

 

Vèle Putchay, l’Express, lundi 7 mars 2005

Surface et profondeur

Essai

christophe_vallee_surface_et_profondeur.

Maurice, 2004.

ISBN 999-03-949-7-0

« Qu’est-ce qu’un pari fou ? Si cette question ne figure pas habituellement dans les traités de philosophie, elle pourrait fort bien servir à parler de la démarche de Christophe Vallée.…Christophe Vallée a au fond toutes les qualités pour réussir… À son premier public, il ouvre les portes à une réflexion philosophique que d’aucuns croyaient ardue, voire rébarbative, avec un savant mélange de réflexion, de référence, d’humour et de corrélation qui interpellent directement par rapport à la situation locale ou l’actualité internationale. Son auditoire, sous le charme, fait fonctionner pleinement le bouche-à-oreille. »

 

Shénaz Patel, Week-end du dimanche 25 avril 2004.

christophe_vallée_vol_d_enfance_prix_li

Le fil rouge de la littérature de Christophe Vallée (Francia) est l’exploration du mal qui est à l’intérieur de tout homme (Vol d’enfance), de la chair et du désir (L’Amante interdite) mais aussi à l’intérieur des éléments naturels (La nature) et de l’histoire (Le crépuscule de l’aube). Élu à l’unanimité des membres des jurys plus jeune Docteur de France en Sorbonne en philosophie à l’âge de 23 ans, il a enseigné au Collège international de Philosophie à l’invitation de Jacques Derrida, puis vécu dans l’Archipel des Comores, à Mayotte à L’île de la Réunion, à l’île Maurice, en Hongrie avec des missions à Madagascar, en Inde, en Afrique du Sud, au Danemark, en République tchèque. Il est actuellement professeur agrégé de philosophie dans l’enseignement supérieur en Île-de-France.